Index Silver Screens
Silver Screens - Le forum
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   ConnexionConnexion 

Paris: quelques salles ouvertes ou transformées en 1946

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Silver Screens Index du Forum -> Salles - discussions générales
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 505
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Sam 23 Oct 2010 0:41    Sujet du message: Paris: quelques salles ouvertes ou transformées en 1946 Répondre en citant

"Cinéac-Madeleine" 8 bd de la Madeleine (8°)
17 février 1946 M. SMITH AU SÉNAT (vf) (réouverture, déréquisitionné) Fermera le 9 décembre 1946; puis deviendra "Plaza-Cinéac"

"Th. de l'Empire" 41 av de Wagram (17°)
27 février 1946 LA BATAILLE DU RAIL (réouverture de cet ancien théâtre qui avait fait à l'occasion des projections corporatives avant-guerre) 1470 pl. Avait servi aux Allemands de Deutsches Soldatentheater depuis leur réquisition du 16 oct 40; réquisitionné ensuite par les Américains

"Royal-Haussmann Méliès, Club et Studio" 2 rue Chauchat/ 1 rue Drouot (9°)
6 mars 1946 LES CONQUÉRANTS/ LA FERME DU PENDU/ GOUPI MAINS ROUGES (transformation en 'triade'; ex-salle unique "Royal-Haussmann" augmentée de 2 nouvelles salles) Architecte Édouard Lardillier; 700/ 400/ 200 pl. La salle "Méliès" était ainsi nommée parce qu'elle se situait à l'emplacement du Th. Robert-Houdin que Georges Méliès avait dirigé pendant 7 ans: on inaugura une plaque à son nom la veille de l'ouverture. 1er film au "Méliès", pour l'inauguration seulement: LE MAGICIEN D'OZ (vf) + 3 bandes de Méliès

"Le Paris" 23 Champs-Élysées (8°)
22 juin 1946 JEUX DE FEMMES (réouverture après réquisition par l'organisation britannique ENSA qui en avait fait un 'Garrison Theatre' à la Libération; avait été réquisitionné par les Allemands à partir d'avril 1941) 950 pl. Depuis février 46, les civils avaient déjà le droit d'y voir les films inédits projetés en vo sans sous-titres, à condition d'être accompagnés par un militaire. On peut voir la façade dans des bandes de Gaumont-Actualités de janvier et d'avril 1950. Quand les films en 3D-Natural Vision arriveront, cette salle aura 4 projecteurs lui permettant d'éviter l'interruption habituelle à mi-film. Fermera le 4 juillet 1959 pour transformations

"Nox" 63 bd de Belleville (11°)
26 juin 1946 L'HOMME À L'HÉLIOTROPE (création; ex-hangar). Pas de programme connu avant cette date; la construction a été lancée en 1938 et la société d'exploitation a été formée vers mai 1939; se spécialisera vers 1952 dans les films égyptiens en vo/st. Fermera le 22 janvier 1957; puis deviendra "Le Berry"

"Broadway" 36 Champs-Élysées (sortie de secours: 10 rue du Colisée) (8°)
3 juillet 1946 KITTY FOYLE (vo) (transformation: ex-"Cinéphone-Élysées") Cette salle sera la première, en 1952, à programmer des films en 3D (système à lumière polarisée). On peut voir l'entrée dans le court-métrage "Champs-Élysées" tourné en septembre 1953 (W. Carone & R. Thérond). Fermera définitivement le 1er décembre 1959; puis sera démoli et deviendra une extension du magasin de tissus Rodin voisin

"Olympia-Théâtre-Jacques-Haïk" 28 bd des Capucines (9°)
25 juillet 1946 LES REQUINS D'ACIER (réouverture après réquisition par l'Armée US à la Libération, puis spectacles scéniques depuis novembre 45) Fermera le 4 février 1954; puis deviendra music-hall, avec par la suite des projections estivales occasionnelles; la salle sera finalement démolie et reconstruite à l'identique à proximité

"Marignan-Pathé" 31 Champs-Élysées (8°)
27 septembre 1946 SYMPHONIE PASTORALE (réouverture après réquisitions diverses: les Américains le quittent et vont s'installer au "Studio de l'Étoile" plus petit) 1672 pl. On peut voir la façade dans le film "L'affaire d'une nuit" tourné en mai 1960 (H. Verneuil), et aussi dans des bandes tournées en avril 1950 pour Gaumont-Actualités, Éclair-Journal (des manifestants se réfugient dans le hall pour échapper aux matraques de la police !); ou le court-métrage "Champs-Élysées" (W. Carone & R. Thérond) ou le documentaire "Du Salon Indien au multiplexe" (Cl. Fusée & O. Galy-Nadal, 1995). Deviendra en janvier 1967 "Marignan-Pathé-Théâtre Adrien-Rémaugé" après la mort du Président de Pathé. Fermera définitivement le 8 mai 1968 pour être transformé en complexe "Marignan-Concorde"

"Gaumont-Théâtre" 7 bd Poissonnière (2°)
29 novembre 1946 VENDETTA (transformation: le sens de la projection est inversé) Architecte Édouard Lardillier; 417 pl avec balcon. On peut voir le fronton dans le film "Vie privée" tourné en décembre 1961 (L. Malle); et la façade dans le documentaire "Ici on noie les Algériens", métrage tourné en octobre 1961 (Y. Adi, 2010)

"Plaza-Cinéac" 8 bd de la Madeleine (8°)
10 décembre 1946 SYMPHONIE PASTORALE (continuation) (transformation: ex-"Cinéac-Madeleine") 500 pl. Deviendra "Plaza" dont on peut voir le fronton dans le film "Vie privée" tourné en décembre 1961 (L. Malle)

"Palace" 8 fbg Montmartre (9°)
11 décembre 1946 CAPITAINE KIDD (retour au cinéma de l'ex-music-hall avec réfection des loges) 865 pl. Fermera définitivement le 16 août 1973; puis deviendra Théâtre le Palace

En 1945: 354 salles.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
porkylekid



Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 179

MessagePosté le: Dim 16 Sep 2012 18:41    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Que voulez-vous dire par "les Américains le quittent et vont s'installer au "Studio de l'Étoile" plus petit" [Marignan-Pathé] ?

Quels Américains, et que veut dire "s'installer" au Studio de l'Etoile ? Ils le réquisitionnent ? Si oui, il n'y a plus de projections publiques ? Et de quand à quand est-ce que cela a duré ? De quel droit peuvent-ils faire cela ?

Des précisions m'intéresseraient Smile

++

Denis
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 505
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Dim 16 Sep 2012 21:47    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Vous n'ignorez pas qu'à la Libération, les Alliés étaient chez eux en France. Donc les militaires U.S. et britanniques réquisitionnaient des cinémas pour faire des projections. À Paris, il y avait pléthore de salles, pas de problème. En province on en trouvait aussi bien sûr, mais pas forcément au bon endroit, alors on faisait appel à des professionnels français, les tourneurs (cinéma ambulant), pour organiser des projections dans la cambrousse. Ou bien l'on construisait carrément des salles, couvertes ou non, comme la gigantesque arène de Provence dont j'ai déjà parlé.
_________________
Le cinéma, c'est un sport. (Georges Méliès)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
porkylekid



Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 179

MessagePosté le: Ven 21 Sep 2012 22:51    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour votre réponse.

++

Denis
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Silver Screens Index du Forum -> Salles - discussions générales Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com