Index Silver Screens
Silver Screens - Le forum
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   ConnexionConnexion 

Paris: quelques salles ouvertes ou transformées en 1969
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Silver Screens Index du Forum -> Salles - discussions générales
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Jeu 07 Jan 2010 21:03    Sujet du message: Paris: quelques salles ouvertes ou transformées en 1969 Répondre en citant

"Cinérama-Rive-Gauche-Kinopanorama" 60 av de la Motte-Picquet (15°)
22 janvier 1969 GRAND PRIX (transformation: ex-"Kinopanorama") 802 pl. Fermera le 14 juillet 1970; puis redeviendra "Kinopanorama"

"Le Bilboquet" 22 rue Guilaume-Apollinaire (6°)
26 mars 1969 'Z' (création; ex-cabaret) Architecte B. Ceyssac; 307 pl en sous-sol. Le rideau de scène est remplacé par un panneau de 30 éléments mobiles commandés électroniquement, décorés de bilboquets; le faux-plafond volumineux est composé de "dents de requin" très agressives... Il est alors prévu d'installer une salle de vision au niveau supérieur: ce projet restera sans suite. Fermera le 18 décembre 1979, puis deviendra "Olympic-St-Germain"

"Action-République -Salle Georges-Sadoul" 18 fbg du Temple (11°)
23 avril 1969 L'ANGE ROUGE (vo) (transformation: ex-"Templia") Architecte Jean-Claude Pourtier; 315 pl. Fermera le 16 novembre 1982; puis deviendra "Républic-Cinémas"

"Le Diderot" 12 rue de Rambouillet (12°)
7 mai 1969 LA VIE, L'AMOUR, LA MORT (transformation: ex-"Rambouillet" de 850 pl) 600 pl. Programmation Gaumont. Fermera définitivement le 18 septembre 1979; puis sera démoli et remplacé par un immeuble

"Saint-Lazare Pasquier I/II/III" 44 rue Pasquier (8°)
18 juin 1969 LE CERVEAU/ L'HOMME SAUVAGE (vo)/ LE LIVRE DE LA JUNGLE (vf) (transformation en trois salles) Architectes Paul Dubreuil & Évenisse; 193, 193 et 99 pl. La salle II est équipée en 70mm

"Normandie" 116 bis Champs-Élysées (8°)
5 septembre 1969 QUE LA BÊTE MEURE (transformation en une salle de forme ovoïde accessible par escalier roulant, en-dessous de laquelle on prévoit d'accueillir le cabaret Super-Lido qui partagera le somptueux hall d'entrée...en 1977) Architecte G. Peynet; 862 pl. Le plafond "brise-son" est du même type que celui installé au "Club-Publicis" rénové; les fauteuils-club "Caravelle" du fabricant suisse Ciné-Agencements sont recouverts de velours synthétique Rhovyl bleu "ming" très confortables: ils ont déjà équipé d'autres salles comme l"Ariel" de Mont-St-Aignan. Deviendra un complexe

"George-V" 146 Champs-Élysées (8°)
12 septembre 1969 L'ARMÉE DES OMBRES (transformation) Architecte G. Peynet; 550 pl (au lieu de 500 auparavant). La salle est rénovée et équipée d'un écran qui va du sol au plafond et de mur à mur, le premier de ce type à Paris; un foyer de forme elliptique remplace l'ancien; deviendra salle "Prestige" du multi-salles "George-V-Portiques"

"Pathé-Wepler" 140 bd de Clichy (18°)
19 septembre 1969 LA BATAILLE D'ANGLETERRE (vf) (transformation: ex-partie haute de la salle unique "Wepler-Pathé") Architecte Vladimir Scob; 1071 pl. Deviendra "Pathé-Wepler 1" le 9 novembre 1977
+ "Caravelle" 24 septembre 1969 JUSTINE (vf) (transformation: ex-partie basse de la salle unique "Wepler-Pathé") Architecte V. Scob; 445 pl. La décoration (murs et sièges) est ultra-moderne, avec un maximum de couleurs vives en motifs géométriques. Deviendra "Pathé-Wepler 2" le 9 novembre 1977

"Élysées-Lincoln I + II" 14 rue Lincoln (8°)
3 octobre 1969 MORE en horaire décalé dans les 2 salles (création; ex-restaurant Chez Louis de spécialités tchèques et viennoises, dans immeuble datant du Second Empire) Architecte B. Ceyssac (assisté de Jean-Claude Magd); 160 et 89 pl. La formule de l'horaire décalé avait déjà été utilisée au complexe "Central/ Club" de Besançon dès décembre 1955. La salle I est décorée dans des tons "allant du bronze au ventre de biche" (sic). Fermeront le 8 mars 2005; puis deviendront, avec la salle III, complexe "Le Lincoln"

"Gaumont-Convention" + "Gaumont-Club 15" 29 rue Alain-Chartier (15°)
22 novembre 1969 UNE VEUVE EN OR/ MACADAM COW-BOY (vf) (scission de la salle unique "Gaumont-Convention") Architecte G. Peynet; 572 et 285 pl


Dernière édition par Louis Sidney le Sam 22 Sep 2012 22:17; édité 23 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 652

MessagePosté le: Jeu 07 Jan 2010 22:58    Sujet du message: Répondre en citant

Le contrat avec M. René Silvera et Cinerama France, qui programme aussi l'Empire et le Gaumont Palace Cinerama, démarre le 22 janvier 1969 pour le Kino avec deux semaines de reprise de "Grand Prix". La première vraie triplette Empire/Palace/RG date du 31 Janvier.


Essais d'impression chez LPH pour les pavés



Facture Féchoz pour formats Cinerama-22 Février69 pour Grand Prix

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Ven 08 Jan 2010 1:29    Sujet du message: Répondre en citant

Je n'ai pas trouvé trace de "Grand Prix" parce que c'est une reprise, justement... (voir ma liste de 1959 mise à jour pour le "Kino" avec "Un mur à Jérusalem" en exclu s'arrêtant le 21/1).

Je ne peux malheureusement pas déchiffrer le second document. Ce que je voudrais savoir c'est si "Grand Prix" était encore "Kino" ou bien déjà "Cinérama RG" en ce qui concerne la façade. Merci !

---------------------
À propos du "Bilboquet": c'est la première salle où j'ai été me plaindre en cabine du niveau sonore (c'était un film "pop", LET IT BE, je crois). On m'a répondu que personne n'avait signalé ça avant. J'ai donc évité cette salle depuis.
À la même époque passait le film des Who au "Paramount Opéra" (sous la grande salle): même problème mais pas su trouver la cabine ! Même punition: je ne suis jamais retourné dans ce multi-salles.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 652

MessagePosté le: Sam 09 Jan 2010 18:18    Sujet du message: Répondre en citant

Comme pendant toute l'époque "Cinerama" marquise avec Cinerama Rive Gauche et enseigne latérale Kinopanorama. La facture est adressée au Kinopanorama.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Sam 09 Jan 2010 22:16    Sujet du message: Répondre en citant

OK, je vais donc prendre le 22/1 comme départ.
Et ça s'est arrêté en 1970, je trouverai la date exacte après-demain...vous me direz si vous n'êtes pas d'accord !

Question accessoire: Pierre Pinton était-il apparenté à la Sté Pinton Frères (usine à Aubusson, bureaux à Paris; existe encore) qui fournissait les tapis de presque toutes les salles parisiennes ?

Dans les salles américaines, les tapis ne couvrent que les allées, et ne vont pas sous les sièges, pour faire des économies (il ne faut pas confondre "four-wall" et ""wall-to-wall" ;o)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 652

MessagePosté le: Dim 10 Jan 2010 0:00    Sujet du message: Répondre en citant

Louis Sidney a écrit:
OK, je vais donc prendre le 22/1 comme départ.
Et ça s'est arrêté en 1970, je trouverai la date exacte après-demain...vous me direz si vous n'êtes pas d'accord !

Question accessoire: Pierre Pinton était-il apparenté à la Sté Pinton Frères (usine à Aubusson, bureaux à Paris; existe encore) qui fournissait les tapis de presque toutes les salles parisiennes ?

Dans les salles américaines, les tapis ne couvrent que les allées, et ne vont pas sous les sièges, pour faire des économies (il ne faut pas confondre "four-wall" et ""wall-to-wall" ;o)


Non. Pierre Pinton était un aventurier, pilote automobile, pilote de chasse, grand amateur de jazz (il a ouvert l'équivalent de premières Fnac avant guerre), gérant d'une usine de mécanique de précision, propriétaire d'une des premières maisons de fabrication de surgelé, patron d'une chaîne de salon de toilettage pour chiens et j'en passe. Sa vie est un roman, le personnage était pourtant banal. Il n'a conçu du Kino que la salle (avec l'architecte, Mauclaire et les soviétiques) et les deux premiers étages de l'immeuble (le sien et celui de sa belle famille). Après, une Entreprise a pris la suite pour les huit autres .... c'était mieux. Il a même été fermier ... et sa propriété est toujours dans les mains de ses héritiers indirects.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 652

MessagePosté le: Dim 10 Jan 2010 0:12    Sujet du message: Répondre en citant

La date exacte de la rupture entre Cinerama et le Splendid SA (Kinopanorama) est e 15 juillet 1970. Un petit battement géré par Pinton avec des films assez spéciaux et reprise par UGC le 16 mars 1971 jusqu'au 16 mars 1974. Ensuite programmation Bassi puis Pinton.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Dim 10 Jan 2010 22:41    Sujet du message: Répondre en citant

--

Dernière édition par Louis Sidney le Dim 05 Sep 2010 1:13; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Lun 11 Jan 2010 22:15    Sujet du message: Répondre en citant

LenKinap a écrit:
La date exacte de la rupture entre Cinerama et le Splendid SA (Kinopanorama) est le 15 juillet 1970. Un petit battement géré par Pinton avec des films assez spéciaux et reprise par UGC le 16 mars 1971 jusqu'au 16 mars 1974. Ensuite programmation Bassi puis Pinton.

R. Bassi n'était que le programmateur, il n'est pas devenu propriétaire ?

Voici ce que j'ai trouvé en 70:
-dernière séance "Cinérama-RG": 7 juillet LE BAL DU COMTE D'ORGEL
-première séance "Kinopanorama": 30 septembre MARQUÉ AU FER ROUGE.
Il y a peut-être eu une fermeture estivale ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 652

MessagePosté le: Lun 11 Jan 2010 22:17    Sujet du message: Répondre en citant

Je peux le rechercher, j'ai hérité de la collection.... Réponse dans la semaine. Mais il n'a pas fait que ça! Sa vie - comme celle de Mauclaire - est un roman.

Très bizarrement, ce n'était pas un .... cinéphile et il le reconnaissait ouvertement. Il est venu sur le tard à la musique classique, surtout à l'opéra italien.

C'était par contre une fou de technique sonore et une oreille absolue.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 652

MessagePosté le: Lun 11 Jan 2010 22:28    Sujet du message: Répondre en citant

Louis Sidney a écrit:
LenKinap a écrit:
La date exacte de la rupture entre Cinerama et le Splendid SA (Kinopanorama) est le 15 juillet 1970. Un petit battement géré par Pinton avec des films assez spéciaux et reprise par UGC le 16 mars 1971 jusqu'au 16 mars 1974. Ensuite programmation Bassi puis Pinton.

R. Bassi n'était que le programmateur, il n'est pas devenu propriétaire ?

Voici ce que j'ai trouvé en 70:
-dernière séance "Cinérama-RG": 7 juillet LE BAL DU COMTE D'ORGEL
-première séance "Kinopanorama": 30 septembre MARQUÉ AU FER ROUGE.
Il y a peut-être eu une fermeture estivale ?


Ou pas de publication ... Non il y a eu entre temps "Violelttes impériales", "à la Jamaïque" et autres merveilles. Il faudrait que je sorte l'année 70 en CNC, mais je l'avais fait au moment de la publication des articles.

Citation:
Le Kinopanorama se retrouve sans programmateur de films à grand spectacle. Soit René Silvera est en délicatesse avec le Kinopanorama ou bien Pierre Pinton veut-il tenter autre chose. Il continue de programmer le Kinopanorama, avec des films aussi variés que "Quand passent les cigognes", "Violettes Impériales", "A la Jamaïque", "Tora, Tora, Tora" qui fera un beau score de 21 000 entrées, puis on passe au "Trou normand", "Michel Strogoff" avec l'Empire. Encore plus fort; on fait un festival de films d'horreur et de vampires à 0H15 fin 1970. Cela ne peut durer longtemps et Pierre Pinton cherche un nouveau programmateur pour sa salle.


Bassi n'a JAMAIS dirigé le Kinopanorama, il n'en a été que le programmateur et le Directeur Technique. Ce dernier point est important car ses énormes connaissances en électronique ont permis de remettre la lourde machinerie soviétique en état de marche. A la sortie d'UGC, c'est tout juste si un ampli marchait ...
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
porkylekid



Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 191

MessagePosté le: Ven 27 Avr 2012 15:14    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Quelqu'un connaît-il le nom du cabaret qui était à l'emplacement du Bilboquet ?

Merci,

Denis
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
porkylekid



Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 191

MessagePosté le: Dim 09 Sep 2012 15:26    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

J'ai cherché à en savoir plus sur le Central/Club de Besançon, mais je n'ai rien trouvé. Quelqu'un en sait-il un peu plus sur ce cinéma ?

Merci,

Denis
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
porkylekid



Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 191

MessagePosté le: Dim 09 Sep 2012 16:39    Sujet du message: Répondre en citant

Tant que j'y suis, sur le Lincoln, quelqu'un sait-il quand il a changé de nom pour devenir Le Lincoln, après s'être appelé Elysées-Lincoln ?

Merci,

Denis
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Dim 09 Sep 2012 17:15    Sujet du message: Répondre en citant

J'aimerais bien savoir pour le "Lincoln" mais je n'ai pas trouvé.

À Besançon le "Central" était une salle unique qui a fermé vers le 15 mai 1955. On a construit à la place deux salles, "Central" (500 pl) et "Club" (350pl juste au-dessus) qui ont ouvert en décembre et dont le premier film fût CE N'EST QU'UN AU REVOIR qui passait avec 30 minutes de décalage. L'architecte était Vladimir Scob.

J'ignore la date de création du "Central" qui n'est pas dans l'Annuaire de 1942, en tout cas pas sous ce nom, et comme je n'ai pas non plus l'adresse...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Silver Screens Index du Forum -> Salles - discussions générales Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com