Index Silver Screens
Silver Screens - Le forum
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   ConnexionConnexion 

UGC Normandie
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Silver Screens Index du Forum -> Salles - discussions générales
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
sRtB12



Inscrit le: 11 Avr 2003
Messages: 29
Localisation: région parisienne

MessagePosté le: Lun 19 Mai 2003 21:01    Sujet du message: UGC Normandie Répondre en citant

Voilà, déplorant l'absence sur le site d'un dossier sur le Normandie et sa magnifique salle Prestige, j'aimerais, que tous ceux qui la connaissent donnent ici leur avis sur elle. Et accessoirement, si quelqu'un connaît son histoire (car je sais qu'elle fut un temps beaucoup plus grande)...


J'ai personnellement découvert le Normandie dimanche dernier, et je vous laisse imaginer la tête que j'ai bien pu faire en voyant l'entrée partagée avec le Lido... Et celle que j'ai fait au moment d'entrer dans la salle... A l'heure où presque tous les nouveaux cinémas arborent du noir et uniquement du noir, ça fait du bien de voir une salle toute jaune !!! D'autant plus que les murs étant parfaitement mats, on n'est absolument pas gênés par des quelconques reflets. Et en plus, il y a un magnifique rideau bleu roi. Cela faisait vraiment longtemps que je n'avais pas connu un tel luxe dans une salle de cinéma ; de quoi vite nous faire oublier les 10 € qu'on a du débourser pour avoir sa place !

La technique ne m'a pas paru trop mauvaise, mais pas bluffante non plus. L'image n'était pas extraordinaire : claire mais très peu contrastée (la copie éclaircie... autant pour des écrans de 22m ou plus on peut comprendre ce choix, mais pour un écran de 18m...), piqué pas tip-top. Attention, cette mauvaise impression est cependant à prendre avec des pincettes : le film vu était Matrix Reloaded ; et on se rappelle tous du premier Matrix, avec son piqué digne du 16mm et ses noirs bleus...

Côté son, même impression mitigée. Commençons par les bons points : les médiums sont très clairs et naturels, et les effets sont incroyablement bien spacialisés (je pense que la forme elliptique de la salle n'y est pas pour rien). En revanche, les aigus sont trop agressifs et les basses, un peu trop fortes, s'intègrent mal au reste du spectre. On est globalement tout de même assez satisfait.

Finalement, je pense que ma plus grosse erreur a été d'aller voir Matrix Reloaded là-bas (le film n'aurait certainement pas perdu grand chose à être vu au Gaumont Italie). En revanche, j'imagine très bien aller y voir des films un peu moins spectaculaires et tape-à-l'oeil, tels Dolls, Frida ou Bon Voyage...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Philippe



Inscrit le: 30 Oct 2002
Messages: 290
Localisation: Hauts-de-Seine (92)

MessagePosté le: Lun 19 Mai 2003 22:12    Sujet du message: Re: UGC Normandie Répondre en citant

sRtB12 a écrit:
Et accessoirement, si quelqu'un connaît son histoire (car je sais qu'elle fut un temps beaucoup plus grande)...


Et voilà ! :

Le 4 février 1937 est inauguré sur les Champs-Elysées le cinéma Normandie avec la première mondiale de L'Invincible Armada en présence de l'actrice Flora Robson. L'image de prestige que dégage le paquebot Normandie - lancé deux années plus tôt - ainsi que le café Normandy, volume dans lequel prend place le cinéma, sont à l'origine de son nom de baptême.

Le lieu étonne par sa démesure et ses jeux de lumière. La façade, colorée, s'étale sur deux étages. Dans le vaste hall, le public se laisse guider par des tubes luminescents verts et rouges. La salle de 2.000 places, se développant en un éventail de 45 mètres de long sur une hauteur de 14 mètres, est munie d'une scène, d'une fosse d'orchestre et d'un balcon. Les murs, dépouillés de tout décor, sont revêtus de tissu blanc crème et rehaussés de petits hublots lumineux. S'inscrivant sur plusieurs plans comme une répétition de l'écran, le cadre de scène se détache de façon aérienne grâce à des lumières indirectes. Quant au plafond il est recouvert de tubes rouges et vert formant de larges épingles à cheveux. Ces lumières sont le prétexte à tous les effets. Ainsi, pendant les combats d'avion sur l'écran, des nuages sont projetés sur les murs, plongeant le spectateur au coeur de l'action. Le tout, dans une ambiance feutrée, nous donne l'impression d'être à bord du magnifique navire dont il porte le nom.

Construit par la société Actual, propriétaire du Petit Parisien, le Normandie accueille dans son hall les informations et dépêches d'actualité de ce journal. Quant au programme, il se compose d'un film d'exclusivité et en soirée d'une production de music-hall à grand spectacle. Après la guerre on peut lire de manière orgueilleuse sur sa façade "Le plus beau cinéma de Paris". En décembre 1953, elle fait un triomphe au premier film tourné en Cinémascope La Tunique avec un record de 140.000 spectateurs en douze jours, du jamais vu depuis son inauguration !

En 1967, la salle fête son trentième anniversaire et ne le dépassera pas. Le circuit UGC, alors propriétaire du lieu, a en effet décidé de s'offrir une nouvelle salle ultramoderne. Le 4 septembre 1969, après deux ans de travaux, le nouveau Normandie est inauguré avec Que la bête meure de Claude Chabrol. Douze Blue Bell Girls sont invitées à couper sur scène le ruban symbolique de pellicule. Plus petite que l'ancienne puisque regroupant 900 fauteuils, la nouvelle salle, amphithéâtre de forme ovoïde, est totalement pensée en fonction d'une acoustique et d'un confort visuel maximal. A cette salle sont adjoints un stand confiserie, une cafétéria, des cabines téléphoniques, ainsi qu'une garderie d'enfants avec ses hôtesses-nurses. Elle renoue avec les premières de prestige. En 1974 notamment pour Il était une fois à Hollywood, un dais et un jardin de fleurs sont installés à l'entrée et des projecteurs balayent le ciel, alors que crépitent les flashes des appareils photos à l'arrivée des vedettes. That's Entertainment !

Mais les périodes fastes sont passées et l'UGC Normandie doit trouver de nouveaux écrans afin de rentabiliser sa grande salle. Un dancing "Le relais de Chaillot" est racheté et devient une seconde salle. Vers 1978, dans l'immense espace de l'orchestre de l'ancien Normandie laissé vacant, s'installe le nouveau cabaret du Lido. Le hall du Normandie est alors réduit de moitié. Par la suite, une autre salle est construite dans des locaux inutilisés et la dernière dans les sous-sols de l'immeuble mitoyen.


_________________
Phil.
Mon blog : Ciné-Façades
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Nico
Invité





MessagePosté le: Mar 20 Mai 2003 1:19    Sujet du message: UGC Normandie Répondre en citant

J'ajouterai qu'il s'agit d'un article de Christophe Chenebault, l'auteur du sympathique ouvrage "Guide des cinémas à Paris", paru en 1992 et hélas jamais réédité depuis. La plupart de ses écrits ont été repris sur le site d'Allociné, avec des actualisations par rapport aux derniers multiplexes de Paris intra-muros (mais rien encore sur le Mk2 Bibliothèque).

Pour en revenir à l'UGC Normandie, il est heureux que le circuit UGC ait eu l'intelligence de conserver quasi intactes ses deux belles salles prestige du Normandie et du George V. En effet, malgré tout le bien conféré en terme de confort, choix et technique, la vogue des multiplexes a malheureusement eu également le défaut de standardiser les salles de cinéma en leur ôtant la notion de charme.

La grande salle du feu UGC Forum Horizon par exemple, n'a pas survécu aux coups de peinture noire... Depuis la transformation en Ciné-Cité, la salle existe toujours (c'est la 1 je crois) : mais adieu les magnifiques murs de briques aux jolies teintes briques justement, les pans de bois dorés et le superbe rideau bleu couvrant l'écran... Seuls les habitués du feu "Grand Amphithéâtre" (c'était le nom de la salle), reconnaissent encore les éléments et traces de l'ancien auditorium...

En conservant leur caractère classe, élégant et luxe aux salles prestige du Normandie et du George V, UGC a quand même réussi à préserver cette notion de cinéma plaisir où l'on ne consomme pas un film seulement pour le plaisir d'être cinéphile. Et pour UGC, c'est toujours valorisant d'avoir un catalogue de belles salles pour ses événements et avant-premières.

Ce n'est pas (encore ?) le cas de Gaumont, quand on voit le massacre qui a été fait aux salles du Gaumont Ambassade rénové l'été dernier... Fini les belles salles luxueuses, tapissées de velours rouge et de boiseries pour la salle 1 sans oublier les lustres en cristal qui ornaient la salle 3. Et ne parlons pas des superbes rideaux rouges qui ont longtemps été la marque de Gaumont. Le décor d'aujourd'hui ? Tout en noir évidemment... mais peut-on vraiment parler de décor ? Pourtant Gaumont avait fait de beaux efforts avec le Grand Ecran Italie et le feu Kinopanorama.

J'ai également vu des films dans différents complexes et multiplexes aux Etats-Unis. Si cette mode du "supermarché du cinoche" vient certainement de là-bas, certains circuits ont compris qu'il fallait aussi se distinguer par rapport à la concurrence. J'ai donc été agréablement surpris par plusieurs salles très soignées aux décors et à l'équipement sympathiques. Même les rideaux d'écran y ont fait leur retour. C'est à Los Angeles en particulier que j'ai remarqué ce détail, avec une certaine mode du rideau à l'italienne, à l'image de celui du Paramount Opéra dans la "très grande salle panoramique").

Soyons clairs, je n'ai rien contre les multiplexes ! C'est juste un poil dommage qu'il ne manque qu'un petit brin de charme pour vivre une expérience cinématographique complète... Quand j'emmène des habitués de l'UGC Bercy ou du Gaumont Parnasse dans des salles comme celles du Grand Rex ou du Normandie, la surprise est pour eux souvent totale... bien loin de s'imaginer que les salles pouvaient encore avoir une âme, tellement on les a habitués à ne plus faire la différence entre la salle 9 et la salle 16 de tel ou tel multiplexe !

Cela dit, nous avons à Paris un choix extraordinaire de salles. Le plaisir de sortir au cinéma reste intact ! Ouf ! Mais il est bien triste de constater que ce parc se réduit comme une peau de chagrin...
Revenir en haut de page
Silver Screens



Inscrit le: 29 Oct 2002
Messages: 231

MessagePosté le: Mar 20 Mai 2003 14:59    Sujet du message: Répondre en citant

C'est un fait que presque toutes nos salles ont perdu leur identité visuelle. Le tout gris, c'est triste (le gris et rouge, c'est juste un peu mieux). C'est bien que le Normandie ait gardé ses couleurs. Cette salle a conservé sa magie.

Concernant la troisième salle du Normandie (numérotée 2, puis 3, très belle à l'ouverture, mais malheureusement dotée d'un écran ridiculement petit), au sous-sol, il est possible qu'elle ait été construite à l'emplacement de l'ancien cinéma des Champs-Elysées (à confirmer...); premier film projeté: le Trou Noir (Disney), qui quittait la grande salle pour faire place au nouveau Delon. Marrant, la quatrième salle (la 2, tout en haut de l'immeuble, construite vers 90, je ne sais plus précisément) avait elle à son ouverture pour défaut son écran trop petit...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Dominique



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 354
Localisation: Banlieue ouest Paris

MessagePosté le: Mar 20 Mai 2003 15:36    Sujet du message: Répondre en citant

Je confirme qu'il s'agit de l'ancien cinéma des champs elysées où j'ai passé de bons moments, malgré la taille de l'écran. Il diffusait des reprises à un prix faible, et m'a fait découvrir des pans entiers du cinéma...
Si le confort et la qualité de la projection se sont améliorés, l'écran reste minuscule.

Pour la petite salle du haut, j'y suis allé une fois et ai attrapé un torticolis, écran trop haut...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Patrick



Inscrit le: 08 Nov 2002
Messages: 68
Localisation: Mérignac (33) - France

MessagePosté le: Jeu 22 Mai 2003 17:58    Sujet du message: Cinéma des champs élysées Répondre en citant

j'allais dans les années 75 au cinéma des champs élysées, et je n'arrivais plus bien à situer son emplacement. Je suis content d'apprendre quen fait il soit devenu un cinéma.

Je me souviens lors d'un we parisien d'avoir vu "la guerre des étoiles" en 70 mm au Gaumont champ et ensuite d'aoir enchainé avec une reprise au cinéma des champs.

il ouvrait à 10h du matin et proposait des reprises à des prix très compétitifs. ce n'était pas luxe, mais il avait du charme.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Philippe



Inscrit le: 30 Oct 2002
Messages: 290
Localisation: Hauts-de-Seine (92)

MessagePosté le: Jeu 22 Mai 2003 18:39    Sujet du message: Re: Cinéma des champs élysées Répondre en citant

Patrick a écrit:


il ouvrait à 10h du matin et proposait des reprises à des prix très compétitifs. ce n'était pas luxe, mais il avait du charme.



Ce qui est fort regrettable, c'est que de nos jours un tel cinéma à salle unique, ouvrant tôt le matin, et proposant des films en VO à tarif modique, est devenu totalement impensable.... surtout sur une avenue comme celle des Champs-Elysées !

Il faut dire aussi que la pression immobilière et l'appât acharné du gain étaient moins de mise dans ces annèes là...

Autres temps, autres moeurs ! Evil or Very Mad
_________________
Phil.
Mon blog : Ciné-Façades
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Dominique



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 354
Localisation: Banlieue ouest Paris

MessagePosté le: Ven 23 Mai 2003 9:21    Sujet du message: Répondre en citant

Sans vouloir me faire l'avocat des exploitants, je pense que le public a changé. La VHS, le DVD, font que la poursuite ou la reprise de films tels qu'ils se pratiquaient il y a 20 ans dans de nombreuses salles dans tout Paris n'est plus pratiquée que par quelques salles, et je ne suis pas persuadé de la rentabilité...

Je me reppelle que quand j'ai commencé à me passionner pour le cinéma, j'allais voir "chantons sous la pluie" à chaque fois que ça passait, même à l'autre bout de Paris. La copie était usée jusqu'à la corde, les chansons réduite de moitié... Les salles peu confortables et la projection outre l'état de la copie pas toujourd top (j'ai vu un américain à Paris avec les bobines dans le désordre...)

Hier j'ai fait un peu de zaping sur le DVD de "Chantons sous la pluie" Image meilleure qu'à la sortie du film en 1952 (je suppose), son parfait, canapé confortable, pas de voisin bruyant, etc. Ceci explique aussi cela...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 636

MessagePosté le: Ven 23 Mai 2003 10:33    Sujet du message: Re: salles de reprises Répondre en citant

LARUELLE a écrit:
Sans vouloir me faire l'avocat des exploitants, je pense que le public a changé. La VHS, le DVD, font que la poursuite ou la reprise de films tels qu'ils se pratiquaient il y a 20 ans dans de nombreuses salles dans tout Paris n'est plus pratiquée que par quelques salles, et je ne suis pas persuadé de la rentabilité...

Bonjour,

Si globalement je pense que vous êtes dans le vrai, il y a quelques exemples importants de réussite dans le créneau "reprises". On ne peut que louer les efforts du trio Causse/Redon/Girard (Action Gitanes) ou de Carlotta Films. Ces distributeurs et/ou distributeurs-exploitants font un effort considérable pour tirer des copies neuves (restaurées au besoin) et la recette semble marcher. Le réseau Action a significativement amélioré ses salles, techniquement et en confort, et arrive à un taux de remplissage assez correct. Il semble donc qu'il y ait toujours un public pour ce segment de marché.

Il est vrai que l'on se trouve très loin des scores des années 70-80 ; une reprise de West Side Story pouvait faire plus de 155000 entrées, en 20 semaines, dans une salle de 600 places. Les périodes de reprises sont beaucoup plus courtes, les salles dédiées plus petites. Il reste qu'un film comme "Sept ans de réflexion" fait encore près de 2200 entrées, en 2 semaines, dans une salle d'une centaine de places. Ce qui n'est pas si mal !

Je pense que les salles qui font de la continuation d'exclusivité (jadis seconde exclusivité) sont largement plus à plaindre...

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
spike/william



Inscrit le: 26 Avr 2004
Messages: 1

MessagePosté le: Lun 26 Avr 2004 22:59    Sujet du message: Répondre en citant

Pour ma part je trouve la salle prestige de l'UGC normandie exeptionelle.
Je connais assez bien les grandes salle parisiennes et je dois dire qu'elle est de loin la plus agréable. l'écran est trés impressionnant et parfaitement visible ou que l'on soit et de taille humaine (pas de torticoli). de plus la salle ne diffuse partiquement qu'en VO et en DTS (rarement en Dolby Sr et en SDDS).
En ce qui corne reloaded il semblerait que la Piste DTS ait été trop forte... J'ai aussi vu le film en DTS dans ce ciné est c'était inaudible et bien trop fort dans les aigus.
Par contre j'ai été scotché par Terminator 3 diffusé en SDDS, Harry Potter 2 en DTS, X men 2 en DTS.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Didier



Inscrit le: 24 Déc 2002
Messages: 41

MessagePosté le: Sam 01 Mai 2004 22:30    Sujet du message: Répondre en citant

Je suis allé bien des fois dans l'ancienne salle du Normandie (dans les années 55 à 65), à l'époque une salle de 2.000 places c'était tout à fait normal ! Maintenant une salle de 500 places c'est une "grande salle"...
Il y avait aussi le Marignan qui devait avoir à peu près la même capacité. J'y avais vu mon premier film en CinemaScope en 1954, c'était "Rose Marie", une comédie musicale dont l'action se passait au Canada (je n'étais pas bien grand à l'époque, mais je me souviens quand même que c'était un super "navet", avec un doublage particulièrement calamiteux...)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Dim 02 Aoû 2009 22:36    Sujet du message: "UGC-Normandie" Répondre en citant

Philippe a écrit:

>Mais les périodes fastes sont passées et l'UGC Normandie doit trouver de nouveaux écrans afin de rentabiliser sa grande salle. Un dancing "Le relais de Chaillot" est racheté et devient une seconde salle. Vers 1978, dans l'immense espace de l'orchestre de l'ancien Normandie laissé vacant, s'installe le nouveau cabaret du Lido. Le hall du Normandie est alors réduit de moitié. Par la suite, une autre salle est construite dans des locaux inutilisés et la dernière dans les sous-sols de l'immeuble mitoyen.<

Le "Lido" existait auparavant, il n'a pas été créé à côté du "Normandie" mais dans les Arcades du Lido, une galerie un peu plus bas sur les Champs, débaptisée beaucoup plus tard. Son déménagement ne date pas de 1978, mais de 1969; la salle unique du "Normandie" (qui faisait alors 1832 places et non plus 2000) était dès 1966 destinée à recevoir un music-hall en sous-sol, avec une capacité égale à la salle de cinéma supérieure qui fait 862 places.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Lun 03 Aoû 2009 18:54    Sujet du message: Répondre en citant

Mes excuses, je corrige mon message précédent. Le nouveau "Lido" s'est installé à côté du "Normandie" en 77. Son arrivée était bien prévue pour 69, ainsi que le partage du hall, mais il y a eu des tracas administratifs (l'auditorium du Poste Parisien a obtenu d'un tribunal, en 68, l'interruption des travaux pour cause de nuisances sonores), ainsi qu'un problème majeur avec la voûte du métro en-dessous (maître d'ouvrage: F. Bouygues). Bref, les travaux ont duré très longtemps...

Dernière édition par Louis Sidney le Mar 20 Oct 2009 19:27; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
Manolito



Inscrit le: 25 Avr 2006
Messages: 48

MessagePosté le: Jeu 06 Aoû 2009 17:13    Sujet du message: Répondre en citant

Salle superbe, la plus belle de Paris à mon sens. J'y ai vue des projections d'une qualité exceptionnelle dans le cadre de projection de presse le plus souvent, mais aussi d'exploitation standard (Dark Knight). Et puis, quel confort pour nous, les grands ! Smile Aucune salle du complexe n'est abimée ou trop petite (à part peut-être celle en sous-sol du complexe principal, mais je n'en ai qu'un souvenir très vague).

Dernière édition par Manolito le Ven 07 Aoû 2009 0:11; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Jeu 06 Aoû 2009 20:21    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, la "Prestige", je l'aime beaucoup aussi. Cela fera 40 ans dans un mois qu'elle a été ouverte, et pratiquement rien n'a changé; les numéros des fauteuils ont disparu et les hôtesses aussi, c'est tout ;o)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Silver Screens Index du Forum -> Salles - discussions générales Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com