Index Silver Screens
Silver Screens - Le forum
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   ConnexionConnexion 

Paris: quelques salles ouvertes ou transformées en 1957

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Silver Screens Index du Forum -> Salles - discussions générales
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Mer 10 Fév 2010 22:28    Sujet du message: Paris: quelques salles ouvertes ou transformées en 1957 Répondre en citant

"Le Berry" 63 bd de Belleville (11°)
23 janvier 1957 LE FILS D'ALI-BABA (vf) (transformation: ex-"Nox") 360 pl. Salle spécialisée en films de langue arabe (vo). On peut voir la façade dans le documentaire "Ici on noie les Algériens", métrage tourné en octobre 1961 (Y. Adi, 2010). Deviendra "Berry-Zèbre"

"Les Noctambules" 7 rue Champollion (5°)
25 janvier 1957 ATTAQUE ! (création; ex-Théâtre des Noctambules). Architecte Jules-André Barbier; 200 pl. On peut voir la façade dans le documentaire "Quartier Latin -Chroniques de France" (M. Pialat, 1966). Fermera le 20 septembre 1983; puis deviendra "Logos 2"

"Windsor" 118 rue de Courcelles (17°)
10 avril 1957 LE JUDAS (transformation: ex-"Studio-Courcelles") 400 pl. Fermera définitivement en été 1964

"Richelieu-Gaumont" 27 bd Poissonnière (2°)
15 mai 1957 LE TOUR DU MONDE EN 80 JOURS (35mm 4 pistes dont 1 piste ambiance Perspecta) (transformation: ex-"Parisiana" démoli). Architecte Georges Peynet; 1500 pl. La salle est réfrigérée par de l'eau pompée dans un puits foré à 50 mètres de profondeur, pulvérisée dans les conduits d'aération (système Carrier identique à celui du "Colisée" et du "Wepler"). On peut voir l'entrée de la salle dans le film "Paris nous appartient" tourné en juillet 1958 (J. Rivette). Deviendra un multi-salles

"Vox" 59 rue Claude-Decaen (12°)
5 juin 1957 L'HOMME QUI EN SAVAIT TROP (création) 986 pl. Fermera définitivement le 26 septembre 1971

"Studio-Cujas" 20 rue Cujas (5°)
3 juillet 1957 POUR LES ARDENTES AMOURS DE MA JEUNESSE (vo) (ex-cabaret La Rose Noire) 190 pl. Futur "Accatone"

"Max-Linder" 24 bd Poissonnière (9°)
21 août 1957 AFFAIRE ULTRA-SECRÈTE (vf) (transformation) Architecte G. Peynet; 820 pl. Reconstruction de la salle avec scène, corbeille; suppression des loges. Fermera le 3 juillet 1984 pour être détruit; puis deviendra "Max-Linder-Panorama". Un court-métrage est tourné montrant la démolition, puis sera projeté un certain temps dans la nouvelle salle ("Movie-Palace", B. Pavelek, 1987)

"Élysées-Cinéma" 65 Champs-Élysées (8°)
6 septembre 1957 L'INGRATE CITÉ (vo) (transformation) Architecte G. Peynet; 528 pl. Reconstruit après 3 mois de travaux. On peut voir le hall dans le moyen-métrage "Un soir au cinéma" tourné en janvier 1963 (M. Lemaître)

"Studio de l'Étoile" 14 rue Troyon (17°)
11 septembre 1957 MADAME BUTTERFLY + LE TOIT DU JAPON (transformation: ex-"Studio de l'Étoile-Cinéma d'Essai") 323 pl. Installation de l'écran large avec Franscope; salle contrôlée par Pathé-Overseas qui a l'intention d'y programmer, entre autres, des films japonais

"Studio-Publicis" 129 Champs-Élysées (8°)
9 octobre 1957 MON HOMME GODFREY (vo) (remplace le "Ciné-Étoile" et l'Hôtel Astoria, siège provisoire du SHAPE, dans le nouvel immeuble Publicis) Architecte G. Peynet; 400 pl. Programmation Siritzky. La salle de vision "Club Publicis" est inaugurée le 5 décembre 1957 LE PONT DE LA RIVIERE KWAÏ (entrée 1 rue de Presbourg) Architecte Peynet; 30 pl. Le "Studio-Publicis" fermera le 8 septembre 1964 pour transformations

"Le Vézelay" 54 rue Bobillot (13°)
4 décembre 1957 LES MAUVAIS GARCONS (transformation: ex-"Familial") 800 pl

"Cinéma d'Essai-Caumartin" 17 rue Caumartin (9°)
12 décembre 1957 UN AMOUR DU DIMANCHE (vo) (transformation: ex-"Caumartin") 340 pl. Fermera définitivement le 22 août 1961, suite au rachat de l'immeuble par l'EDF: le Cinéma d'Essai passera alors aux "Ursulines"


Dernière édition par Louis Sidney le Lun 13 Juin 2016 23:25; édité 9 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
porkylekid



Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 191

MessagePosté le: Dim 06 Mar 2011 12:47    Sujet du message: Cabaret la rose noire Répondre en citant

Bonjour,

Sauf erreur, lorsque Henri Douvin rachète ce qui deviendra plus tard l'Accattone, il s'agit bien d'un cabaret, mais qui s'appellerait le Gipsy (cf. Chenebault et Gausser).

Quelle est votre source pour le nom "La rose noire" ? Je n'en ai trouvé mention nulle part.

Merci !

Denis
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Dim 06 Mar 2011 22:24    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Bonne question: je donne toujours priorité aux établissements qui existaient juste avant leur transformation en cinémas, non pas à l'historique complet des lieux, car il faudrait alors remonter au Moyen-Âge dans certains cas. Ce n'est bien sûr pas sans intérêt mais ce n'est pas mon propos.

Idem pour les fermetures de cinés: je suis intéressé par leur utilisation dans la première période qui suit leur fermeture. Dans le cas du "Louxor", par exemple, on cite souvent le Megatown, et plus rarement La Dérobade qui l'a précédé.

Pour revenir au "Cujas": la Rose Noire se situe dans la chronologie après le Gipsy (qui a été ouvert vers 1939). Ma source: "Le cabaret 'rive-gauche'" par Georges Schlesser, publié à l'Archipel en 2006.

J'ai à mon tour une question à poser: François Truffaut aurait été le propriétaire ou peut-être le gérant du "Studio-Cujas" à un moment donné. Quelqu'un peut confirmer ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
Philippe



Inscrit le: 30 Oct 2002
Messages: 290
Localisation: Hauts-de-Seine (92)

MessagePosté le: Dim 06 Mar 2011 22:58    Sujet du message: Répondre en citant

Tout à fait, François Truffaut est devenu propriétaire du Studio-Cujas dans les années 60, je ne connais malheureusement pas précisément l'année...

En octobre 1983, c'est le producteur Gérard Lebovici qui en est propriétaire, et qui diffuse exclusivement les films de Guy Debord.
_________________
Phil.
Mon blog : Ciné-Façades
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Dim 06 Mar 2011 23:22    Sujet du message: Répondre en citant

Intéressant ! J'ai appris ça il y a une semaine, jamais entendu parler avant.

Douvin (avec André Samarcy) était encore en charge du "Cujas" en 1973 selon Bellefaye, année où la programmation est passée de l'Art & Essai au porno.

Quant à Lebovici...c'était l'agent de Truffaut (il en parle dans sa "Correspondance", mais rien sur la salle). La programmation des films de Debord aurait été interrompue le 17 avril 1984 slon un livre "enquête" sur la mort de Leibovici.


Dernière édition par Louis Sidney le Mer 30 Mar 2011 22:07; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
porkylekid



Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 191

MessagePosté le: Mar 08 Mar 2011 23:49    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Merci pour votre réponse. Je n'ai trouvé nulle part ailleurs mention de La rose noire.

Je peux également confirmer ce qui a été dit auparavant. Quant à la date d'achat par François Truffaut du cinéma, je ne l'ai trouvée nulle part, et suis intéressé par des informations.

Quelqu'un sait-il ce qu'il est advenu du cinéma entre le décès de Gérard Lebovici meurt en 1984, et l'inauguration du cinéma nouvellement repris (par Kazik Hentchel), le 23 septembre 1984 ?
Le cinéma était-il fermé ? Ou projetait-il encore des films ?

Merci.

Denis
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Mer 09 Mar 2011 0:31    Sujet du message: Répondre en citant

--

Dernière édition par Louis Sidney le Mer 30 Mar 2011 22:09; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Mer 09 Mar 2011 2:10    Sujet du message: Répondre en citant

porkylekid a écrit:

Quelqu'un sait-il ce qu'il est advenu du cinéma entre le décès de Gérard Lebovici meurt en 1984, et l'inauguration du cinéma nouvellement repris (par Kazik Hentchel), le 23 septembre 1984 ?


C'était le 23/9/87 en fait, pour l'"Espace-Accatone".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Jeu 10 Mar 2011 20:47    Sujet du message: Répondre en citant

Philippe a écrit:
En octobre 1983, c'est le producteur Gérard Lebovici qui en est propriétaire, et qui diffuse exclusivement les films de Guy Debord.


Si les films de Debord ont bien été projetés à partir du 26 octobre 1983, la vente du "Studio-Cujas" aurait eu lieu vers mars de cette année, et l'ancien propriétaire (le nouveau n'est pas cité par LFF qui donne ce renseignement) était Bernard Plégat qui voulait ainsi financer son propre achat des "Noctambules".

Truffaut n'était peut-être que programmateur du Cujas ?
_________________
Le cinéma, c'est un sport. (Georges Méliès)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
porkylekid



Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 191

MessagePosté le: Sam 05 Jan 2013 13:12    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

J'ai consulté (acheté, en fait Very Happy) le livre de Gilles Schlesser, et vous avez raison concernant la chronologie des cabarets.

Toutefois, le Gipsy's existe depuis - au moins - 1923, comme l'atteste sa présence dans les numéros de La Semaine à Paris (d'abord dans la rubrique Dancings, d'ailleurs).

Ce cabaret succède, peut-être, à la Taverne des Ecoles (voir mon autre post de ce matin, où je me réponds).

Bonne année 2013, Louis !

Denis
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Lun 24 Mar 2014 1:27    Sujet du message: Répondre en citant

Dans le livre-interview de Simsolo "La longue marche", J.P. Mocky dit que Truffaut a acheté le "Studio-Cujas" suite à l'insuccès de "La chambre verte".
_________________
Le cinéma, c'est un sport. (Georges Méliès)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Silver Screens Index du Forum -> Salles - discussions générales Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com